Acceuil  > Page en Français  > DIVERS  > 8 décembre
Les illuminations du 8 décembre a Lyon,
ou la " fête des lumières "




Introduction.

Chaque année, le 8 décembre au soir, Lyon se transforme en une éblouissante " ville lumière ". C'est un jour de fête pour tous les Lyonnais : ils illuminent leurs fenêtres, balcons et terrasses ; les commerçants rivalisent d'imagination pour décorer leurs vitrines ; les quartiers mettent en scène de multiples spectacles de rue; et la ville de Lyon offre en bouquet final, un grand spectacle son et lumière sur un de ses fleuves.
 
Cette tradition est née il y a près d'un siècle et demi. Le 8 décembre 1852, doit avoir lieu l'inauguration de la statue de la Vierge Marie, érigée sur la colline de Fourvière. Un moment important pour tous les croyants de la ville puisque cet événement avait été reporté à cause d'une crue de la Saône. Il aurait dû à l'origine se dérouler le 8 septembre, jour de la fête de la Nativité de la Vierge et date anniversaire du vœu des échevins de 1643. Or en ce soir du 8 décembre, alors que la Fête se prépare et que les notables catholiques lyonnais proposent d'illuminer les façades de leurs maisons comme cela se fait traditionnellement pour les grands événements, un orage s'abat sur Lyon et menace une fois de plus la cérémonie. Mais heureusement le temps redevient clément. Alors la population qui avait tant attendu cette manifestation illumine d'un geste spontané ses fenêtres et descend dans les rues. Elle conservera cette coutume jusqu'à nos jours.
 
Voir aussi l'historique a la fin de cette page.

Les Photos

Vue de la ville depuis le Rhone...
Photo

A gauche l'opéra, au fond l'hotel de ville.
Photo

Arrivée sur la rue Edouard Herriot, en passant devant l'hotel de ville.
Photo

Animation son et lumière à la Place des Terreaux...
Photo

La rue Edouart Herriot.
Photo

L'église St-Nizier.
Photo

Encore la rue Edouart Herriot, un peu plus loin...
Photo

Le centre ville.
Photo

La statue de Louis XIV a la place Bellecour, avec des projecteurs...
Photo

La cathédrale St Jean, devant, la Sâone...
Photo

Le palais de justice de Lyon.
Photo

Peut-être la rue de Brest...
Photo

Le Palais de la Bourse.
Photo




HISTORIQUE

De 1564 à 1643, à dix reprises, la ville est ravagée par la peste.

Le 12 mars 1643, le Prévost des marchands (maire) et les Echevins placent la cité lyonnaise sous la protection de la Vierge Marie afin qu'elle sauvegarde les intérêts de la ville, en particulier qu'elle défende les habitants contre la peste : ils promettent d'effectuer, le 8 décembre de chaque année, un pèlerinage à Fourvière et d'offrir la quantité de 7 livres de cire blanche en cierges et flambeaux pour le Service divin… et un écu d'or au soleil. Et ce pour disposer la vierge à recevoir la ville en sa protection. Depuis lors, la peste n'a jamais reparu : on parle désormais de " la Vierge miraculeuse de Fourvière ", et beaucoup de familles placent son effigie sur la façade ou à l'angle de leur maison.

Entre 1832 et 1835
, alors que le choléra ravage la France, les édiles renouvellent les vœux publics à la Vierge, et Lyon est épargné.

En 1851
, on décide la construction d'un nouveau clocher, à trois étages, surmonté d'une nouvelle statue de la vierge Marie, en bronze doré. L'inauguration est prévue pour le 8 septembre de l'année suivante, fête de la naissance de Marie. Mais une crue de la Saône envahit les ateliers, où l'on coule le métal de la statue, et fait reporter la cérémonie au 8 décembre, fête de l'Immaculée Conception de Marie, selon la définition qui en sera donnée en 1854.

Le 8 décembre 1852, après la bénédiction de la statue par le Cardinal de Bonald, une pluie violente oblige à remettre au dimanche suivant l'illumination de l'église et la procession. Mais, à la nuit tombante, la tempête s'apaise. Les Lyonnais décident spontanément de célébrer l'événement. Une multitude de bougies et de flambeaux apparaissent aux fenêtres et les habitants descendent dans les rues, un lampion à la main. La ville est bientôt transformée en une immense nappe scintillante et, au sommet de son clocher, la Vierge dorée est parée d'une majestueuse clarté. Symbolisant le triomphe de la lumière sur les ténèbres, ainsi que l'a voulu son auteur, F. Fabisch, professeur des Beaux-Arts à Lyon, la vierge projette sur la ville, par réverbération, les rayons du soleil levant. Depuis lors, la coutume des illuminations s'est établi à Lyon et dans la région avoisinante. Les habitants continuent de descendre dans les rues pour admirer la féerie de la lumière et pour se réjouir ensemble.

En 1870
, l'archevêque de Lyon fait le vœu d'édifier, à côté de l'ancienne église de Fourvière, une grande basilique pour contenir les nombreux pèlerins, si la vierge Marie préserve la ville de l'invasion prussienne : or, malgré l'ordre qu'ils avaient reçu de marcher sur la ville, les envahisseurs arrêtent leur offensive à la hauteur de Dijon.

En 1872, le 7 décembre, la première pierre de la basilique est posée ; l'édifice ne sera consacré que 24 ans plus tard, en 1893. Les illuminations du 8 décembre à Lyon, effets de cette antique mémoire collective, renouvellent chaque année cette ambiance de fête profane et religieuse, la lumière contre la nuit, l'espérance conte la morosité, que viendront bientôt renforcer les fêtes de fin d'année, de cadeau et d'amitié.

Plan du centre ville...

http://www.media-cartes.fr/Plan_ville_Lyon.htm


photo du 8 decembre à Lyon - photo illumination 8 décembre à Lyon. - photo illumination à lyon - photo palais de la bourse à lyon - photo palais de justice à lyon - photo statue Louis 14 à lyon - rue Edouard Herriot à lyon - Hotel de ville de lyon - photo de la rue de Brest à Lyon - Photo de la place des Terreaux à Lyon - Photo de l'église Saint-Nizier à Lyon - Photo de la place Bellecour  à Lyon - Photo de la Cathédrale Saint-Jean à Lyon - Photo du centre ville de Lyon - Animation son et lumière à Lyon


Créer le : 01 juin 2004.
Dernière modification le : april 16, 2006.

Nombre de visite: